Corée du Sud

Mercredi 10 octobre 2018

Envie d’un dépaysement total tout en étant attaché aux standards de confort et d’hygiène des pays européens ? La Corée du Sud, pays ultra-moderne qui a su garder sa culture et des traditions ancestrales,  et où tout bouge à cent kilomètres heure saura vous enchanter !

Informations générales

Généralités

Capitale : Séoul
Langue : coréen
Population : 50,2 millions d’habitants
Superficie : 99 274 km2
Monnaie : won sud-coréen (KRW)
Décalage horaire : +7h en été et +8h en hiver
Indicatif téléphonique : 0082
Fête nationale: 15 août (1945, capitulation du Japon)
Villes principales: Séoul, Busan, Incheon, Daegu
Consulats généraux de France : Séoul, Ambassade de France à Séoul

Données pays

Régime : République
Religions : bouddhisme (25%), protestantisme (18%), catholicisme (10%)
Nombre de Français (inscrits au consulat) : 2636 

Immigration

La législation en matière d’immigration peut changer. Pensez à consulter le site de l’ambassade/consulat coréen en France ou celui du ministère des affaires étrangères.

Pour un séjour de moins de 90 jours, aucun visa n’est nécessaire pour les citoyens français lors de voyage touristique, commercial et de prospection, conférence, réunion.

Pour le visa études :

La demande peut être introduite au maximum 3 mois à l'avance, et le passeport doit être valable plus de 6 mois au moment du dépôt de la demande de visa. Le délai d’obtention est de 5 jours ouvrables. La demande de visa étudiant peut être déposée et retirée par une tierce personne (procuration exigée).

Pour le Visa « Vacances-Travail » :

Le visa « vacances-travail » s’adresse aux français de 18 à 30 ans souhaitant séjourner au maximum un an en Corée tout en travaillant pour subvenir à leurs besoins. Ce type de visa est gratuit. Il est valable un an à compter de sa date de délivrance. Durant leur séjour, les titulaires du visa « vacances-travail » doivent se soumettre à la législation sud-coréenne, notamment en matière de droit du travail. La demande peut être déposée un mois à l’avance, et le passeport du demandeur doit être valable au moins un an au moment de la demande du visa.

Dans tous les cas, pour vous assurer des modalités d’entrée et de séjour sur le territoire en fonction du type de votre mobilité, nous vous conseillons de contacter un des consulats en France de votre pays de destination.

Vivre en Corée du Sud

Sécurité

Comme partout, il y a des vols et des agressions. Soyez vigilants particulièrement dans les zones touristiques. Prenez soin de vos papiers d’identité et gardez-les en lieu sûr. Sortez avec des photocopies de ces documents, les démarches en cas de perte ou de vol seront beaucoup plus simples si vous pouvez justifier de copies.
Les dangers sont plus souvent météorologiques : les crues et inondations régulières dues aux typhons des moussons d'été (de juillet à fin septembre, surtout au sud) nécessitent la plus grande prudence sur les routes. Les crues sont d'autant plus subites et dangereuses en montagne.
Par ailleurs, les relations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud sont régulièrement soumises à des périodes de tension. Le Quai d'Orsay conseille aux voyageurs de se tenir informés des éventuelles évolutions de la situation dans la région.

Pour en savoir plus sur les recommandations, consultez le site officiel du Ministère des Affaires Etrangères.

Transports & communication

Téléphonie & internet

Le réseau est d’excellente qualité.
A la pointe de la technologie, les réseaux de communication sont efficaces et bon marché en Corée du Sud. sont LG U+ , Olleh Shop et SK Telecom, sont les trois opérateurs leaders. Ils proposent différents types de forfaits en fonction des services que vous souhaitez ou bien des abonnements prépayés. Si vous vivez à Seoul, sachez que le wifi est disponible quasiment partout et que la 4G n’est donc pas forcément indispensable. 
Concernant internet, les principaux fournisseurs sont les mêmes. Vous pouvez vous rendre au sein d’une boutique avec votre passeport, votre carte de résident et un justificatif de domicile. Les prisx oscillent en moyenne aux alentours de 35000 wons.

Validité du permis FR & international

Le permis français n’est pas valable en Corée du Sud, vous devez vous procurer un permis international avant votre départ. Celui-ci sera valable un an. Passé ce délai, le permis international doit être échangé avec un permis coréen, valable 7 ans. Pour cela, vous devez vous rendre au sein d’une école de conduite en présentant votre passeport, votre carte de résident (Alien Registration Card), votre permis français avec la traduction officielle certifiée par l’Ambassade ainsi que des photos d’identité. Vous devrez également effectuer un examen médical attestant de votre bonne ouïe et vision. Lors de l’échange, l’école de conduite coréenne gardera votre permis français. Il vous sera rendu sur présentation de votre billet d’avion de retour ainsi que votre passeport.

Transports en commun

Séoul, Busan, Daejeon, Daegu, Gwangju et Incheon sont pourvus de réseau de métro. Les indications sont en coréen et anglais, et le prix du ticket est bon marché (maximun 3€).
A Séoul, il y a 9 lignes de métro, chacune d’une couleur différente comme à Paris. Les bus sont fréquents et peu chers pour se déplacer en ville, cependant les arrêts ne sont pas tous en coréen.

Réseau aérien

Il y a 8 aéroports internationaux en Coréen du Sud. Le principal aéroport international est celui d’Incheon, se situe à 52km de Séoul. Il est considéré comme étant l’un des meilleurs aéroports du monde du fait de la qualité de ses infrastructures, à la pointe de la technologie.
Korean Air, la principale compagnie aérienne, dessert 121 destinations dans 41 pays. La compagnie low-cost la plus empruntée est Eastar Jet, qui dessert uniquement au niveau national.
Les étrangers doivent systématiquement présenter leur passeport avant un vol, même interne.

Santé

Les infrastructures de santé en Corée du Sud sont de grande qualité. Le principe de la consultation n’étant pas répandu, il est préférable de se rendre directement dans un hôpital pour recevoir des soins.
L’eau du robinet n’est pas potable.
Consultez le site du Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale pour en savoir plus sur le système de protection sociale en place en Corée du Sud en fonction de votre situation (étudiant, touriste, salarié, etc.) ainsi que notre fiche « Je prévois ma couverture santé à l’étranger ».

Vaccinations

Aucun vaccin n’est exigé, cependant certains peuvent être recommandés, nous vous conseillons de prendre rdv avec votre médecin qui sera le plus à même de vous renseigner.

Numéros d’urgence

  • Première urgence, ambulance et pompiers, incendie, catastrophe naturelle similaire au SAMU : 119 
  • Police : 112
  • Système d’urgences privé fonctionnant 24 heures sur 24 avec possibilité de communiquer en anglais avec un médecin : 1339

Travail, job

Il faut maitriser la langue pour pouvoir prétendre à un travail, renseignez-vous auprès des associations ou institutions proposant des cours de coréen à Toulouse.
Toutefois des entreprises peuvent être susceptibles d’être intéressées par des personnes parlant français et/ou autre langue étrangère, consultez nos fiches dédiées.

Où travailler ?

Le marché de l’emploi sud-coréen est assez difficile à apprivoiser, d’autant plus que le travail des étrangers est très encadré. Deux des solutions plus faciles seraient de donner des cours de langues, mais à votre compte et non dans une école, ou travailler dans la restauration où le savoir-faire français est apprécié.

Réglementation

Salaire minimum : 5210 KRW/heure (3,80€)
Durée légale du temps de travail : la durée légale est de 8h par jour et de 44h par semaine
Infos complémentaires : La période d’essai est en général de 3 mois au minimum
Jour chômé hebdomadaire : samedi (partiellement) et dimanche

Sites utiles

Logement

Le système de location en Corée du Sud est compliqué du fait de sa réglementation stricte, des prix élevés et du manque de biens sur le marché. En moyenne, comptez 750€ pour un studio au centre de Séoul, 400€ en colocation
Si vous vous rendez en Corée en échange universitaire, privilégiez les logements  sur les campus, plus abordables et plus facile à obtenir.
Il est conseillé de recourir aux services des agences de location pour appréhender le marché du logement coréen. De manière générale, les agences facturent 5 % du prix annuel de la location trouvée pour frais d’agence.

Contrat de location

Il existe deux grands systèmes de location en Corée : Le « Jeonse » et le « wolse ».
Le « Jeonse » :Système de location qui n’existe qu’en Corée du Sud: le locataire paye un dépôt, compris entre 50 et 100 % du prix total de la maison ou de l'appartement, qui est restitué dans son intégralité par le bailleur à l'issu du contrat de location, généralement deux à trois ans. Ce système demande un gros investissement de départ pour le locataire, en particulier si le logement est situé dans un quartier prisé.

Le « wolse » : Système locatif tel qu’on le connait : le locataire doit payer un loyer mensuel au propriétaire. Dans certains cas, le versement de la totalité des mensualités est demandé à l'avance.

Sites utiles

Loisirs et vie culturelle

Fêtes et célébrations

Seollal, Nouvel An lunaire, le 27 janvier
Jour du mouvement d’indépendance (Samiljeol) en Corée du Sud,  1er mars
Marathon international de Séoul, fin janvier
Jour de la Constitution (Jeheonjeol) en Corée du Sud, 17 juillet

Incontournables en Corée du Sud

Ne pas manquer le spectacle de danse du Korea House Theatre, Le festival international du film de Busan, évènement cinématographique le plus important d’Asie ainsi que le festival des feux d’artifices de Busan, chaque octobre.

Budget mensuel à Séoul

Le coût de la vie est cher, environ 20% plus cher qu’à Toulouse.

Nourriture : 350 €/mois
Logement :

Environ 1000 € en appartement individuel en centre-ville

Environ 600 €/personne en colocation en T4 en centre-ville

Abonnement transports : environ 45 €/mois pour un abonnement ; 0,94 € ticket de bus ou métro 
Charges : 130 €/mois
Internet : à partir de 20 €/mois
TOTAL = en moyenne  1350 /mois  + extras

Extras à prendre en compte :
Billet
 :   Toulouse – Séoul à partir de 500 €/AR
Frais scolarité : varient en fonction de l’établissement d’accueil
Frais Visa : varient en fonction de la mobilité
Autres frais : voir nos onglets « Je prévois ma couverture santé à l’étranger », « Je me prépare à la langue du pays ».

Pour vous aider dans la gestion de votre budget, consultez notre rubrique « Financer sa mobilité ».

Enseignement supérieur

Inscription

Pour les étudiants en programme d'échange, la procédure d'inscription se fait entre l'université d'origine et l'université d'accueil. Le choix des matières se fait en concertation avec la personne référente.
En tant qu’étudiant non inscrit dans une université en France, le dossier de candidatures est à télécharger directement sur les sites des universités. Les procédures d’inscription sont communiquées aux étudiants en fonction de l’avis prononcé sur leur candidature.

Coûts

Une année universitaire coûte entre 2000 et 7000 US dollars selon la filière d’études. Les étudiants en programme d’échange paient les droits de leur université en France.

Universités partenaires

Pour connaître les partenariats existants entre votre établissement et les établissements coréens, renseignez-vous auprès du service de Relations Internationales.

A savoir

Le premier semestre commence en mars et s’achève en  août, le second semestre dure de septembre à février.
Les vacances d'été sont de juillet à août et celles d'hiver de décembre à février de l'année suivante.

Sur le même sujet