Aménagement des examens

Jeudi 05 mars 2020
Imprimer

En tant qu’étudiant en situation de handicap, vous pouvez bénéficier d’aménagements spécifiques pour passer les examens ou les concours d’entrée des établissements d’enseignement supérieur. Ces aménagements concernent les examens continus ou finaux, écrits, oraux et pratiques.

 

Comment bénéficier de ces aménagements ?

Vous devez transmettre votre demande d’aménagement au médecin désigné par la CDAPH, par l’intermédiaire du service inter-universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (Simpps) ou du médecin de l’établissement où vous étudiez. Cette demande doit être transmise le plus tôt possible, de préférence au moment de l'inscription à l'examen ou au concours concerné.

 

Que doit contenir ma demande ?

Votre demande d’aménagement doit comprendre : 

  • des informations médicales ;
  • des éléments pédagogiques (projet personnalisé de scolarisation, présentation des aménagements etc.).

Il est possible d’envoyer en parallèle au service des examens concerné une copie de votre demande pour information, sans inclure des éléments médicaux.

Après examen de votre demande, le médecin de la CDAPH rend un avis. Ensuite, c’est le président d’université ou le directeur d’école qui décide des aménagements accordés.

 

Les aménagements possibles pour les examens

En fonction de l’évaluation de vos besoins, plusieurs types d’aménagements peuvent être mis en place :

 

Adaptation des épreuves

  • Le temps de composition peut être augmenté d’un tiers voire plus selon votre situation ;
  • La nature de l’épreuve peut être adaptée ou une épreuve de remplacement proposée, si le règlement d’examen le permet. Le cas échéant, vous pouvez être partiellement ou entièrement dispensé d’une épreuve ;
  • Le passage des épreuves peut être reporté à la session de remplacement ;
  • Vous pouvez conserver les notes obtenues, épreuve par épreuve, ou unité par unité, pendant 5 ans.

Conditions matérielles

  • La salle d’examen doit être accessible, les toilettes aménagées, l’infirmerie proche ;
  • L’installation matérielle dans la salle d’examen doit vous permettre de travailler dans de bonnes conditions : espace suffisant, salle particulière éventuellement, possibilité d’y déjeuner etc. ;
  • Les pauses entre deux épreuves ou pour prendre des repas doivent être suffisantes.

Aides techniques

  • Vous pouvez avoir l’autorisation d’utiliser des matériels spécifiques, comme un ordinateur équipé de logiciels, une place braille, etc. Le cas échéant, vous utiliserez votre propre équipement, sinon le service des examens sera en charge de vous fournir le matériel nécessaire ;
  • Si vous avez des difficultés à vous exprimer oralement, vous pourrez communiquer par écrit ou utiliser un ordinateur ;
  • La présentation des sujets peut également être adaptée pour faciliter votre lecture. Pour les candidats déficients visuels par exemple, les sujets peuvent être transcrits en braille ou en gros caractères, aussi bien pour les épreuves orales qu’écrites.

 

Aides humaines

Vous ne pouvez pas écrire à la main ou avec votre propre matériel : vous pouvez demander un secrétaire qui écrira votre dictée.

Vous êtes sourd ou malentendant : vous pouvez bénéficier d’un interprète en LSF, d’un codeur en LCP ou d’un enseignant spécialisé maîtrisant un de ces modes de communication.

 

© Source : Guide Handi + Onisep

Tags: 

Sur le même sujet