Le parcours de soins coordonnés

Lundi 04 juin 2018
Imprimer
Optimisez vos dépenses de santé !

Ce dispositif incite les patients à consulter en premier un médecin généraliste, avant de prendre rendez-vous avec des spécialistes.

Afin de bénéficier d’une meilleure prise en charge de vos dépenses de santé, vous devez impérativement, et dans tous les cas,  déclarer un médecin traitant à l’Assurance maladie. C’est lui qui assurera votre suivi médical et vous orientera vers des médecins spécialistes s’il l’estime nécessaire.

Vous êtes libre de choisir votre médecin traitant et d’en changer sans justification. Pour faire votre déclaration, vous devez simplement cosigner avec le médecin le formulaire papier S3704 « Déclaration de choix du médecin traitant »  et l’envoyer à votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

Si vous avez déjà une carte vitale, vous pouvez la présenter au médecin, qui fera lui-même la déclaration en ligne.

 

Il existe des exceptions au parcours de soins coordonnés : vous pouvez consulter directement certains spécialistes sans passer par votre médecin traitant (attention, vous devez tout de même avoir déclaré un médecin traitant au préalable).

Ces exceptions concernent les spécialités suivantes :

  • Gynécologues
  • Chirurgiens-dentistes
  • Ophtalmologues
  • Psychiatres et Neuropsychiatres
  • Laboratoires
  • Stomatologues.

 

  • De même, vous ne serez pas non plus pénalisés au niveau des remboursements si vous consultez un autre médecin en raison de l’absence ou de l’indisponibilité de votre médecin traitant ou en cas d’éloignement géographique de votre part.

 

Pour des informations plus précises sur le parcours de soins coordonnées, consultez https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F163  

 

Sur le même sujet