Coronavirus : attention aux fausses informations

Lundi 11 mai 2020
Imprimer

Fin du confinement, intervention militaire imminente, virus créé par l’Institut Pasteur… La pandémie de Covid-19 a vu naître avec elle une épidémie de fausses informations, les fakes news. Comment démêler le vrai du faux ? On vous donne quelques astuces.

Aujourd’hui, l’information se trouve partout : sur Internet, à la télé, à la radio, sur les réseaux sociaux… On se transmet même des infos par SMS ou WhatsApp, sans se soucier, parfois, de leur véracité.

 

Un guide des questions à se poser

Sur son site internet, le gouvernement a publié un guide des questions à se poser face à une information : « Comment évaluer la qualité et la pertinence d'une information et discerner le vrai du faux ? Voici quelques questions à se poser au quotidien. » Parmi les questions, dont nous vous invitons à prendre connaissance, on retrouve notamment : Qui est l’auteur de l’information ? D’où vient-elle ? De quand date-t-elle ?  Des questions simples dont les réponses peuvent normalement être trouvées rapidement s’il s’agit d’une source sûre.

 

Des sites de fact-checking pour vous aider

De nombreux journalistes se sont spécialisés dans le fact checking, c’est-à-dire la vérification des faits. Des médias comme l’AFP, Libération, Le Monde ou encore France Info ont créé des sites dédiés à la vérification des informations qui circulent sur Internet.

Plateforme collaborative contre la désinformation, Hoaxbuster.com est également un bon outil pour débusquer les fake news mais également les hoax, ou canular, que nous pouvons recevoir par mail.

 

Un collectif toulousain d'étudiants en médecine et pharmarcie ont monté le site www.flattencovid.org, en collaboration avec des urgentistes du CHU de Toulouse. Ils y publient des informations sur le Covid-19 et proposent notamment une newsletter pour recevoir par mail les dernières informations concernant la prise en charge, les traitements et autres à propos du coronavirus.

 

Ce qu’il faut retenir

  • Vérifiez qu’une information est partagée par différentes sources sûres (différents médias par exemple)
  • Évitez de ne vous informer que sur des médias alternatifs
  • Ne partagez pas une information si vous ne pouvez pas la vérifier

 

 

Sur le même sujet