La colocation

Mercredi 09 octobre 2019
Imprimer

Retrouvez des informations pratiques et des outils pour trouver une colocation ou des colocataires. Découvrez aussi des initiatives innovantes : la colocation à projet solidaire et la colocation intergénérationnelle.

 

Faire une colocation : quelle réglementation ?

Que vous souhaitiez habiter dans un logement privé ou dans un logement social, vous pouvez faire une colocation, avec l'accord du propriétaire ou du bailleur social.

En pratique, il n'existe pas de règlementation définie et les pratiques sont différentes d’un bailleur à l’autre. Cependant, il y a des points à respecter concernant le bail :

  • si vous créez une colocation, il est important que vous soyez inscrit sur le bail ;
  • si vous arrivez dans une colocation déjà créée, un avenant au bail doit être établi.

Il existe deux types de baux :

le bail unique : il y figure tous les colocataires. Une clause de solidarité lie les locataires jusqu'à la fin du contrat. Elle prévoit que si vous quittez le logement avant la fin du contrat et que les autres colocataires ne règlent pas la totalité du loyer, vous en êtes redevable. Elle s’arrête 6 mois après la fin de votre préavis.

le bail individuel : il y a un bail pour chaque locataire et donc il n'y a pas de clause de solidarité. Si un locataire part, l'autre ou les autres locataires restant n'auront pas à payer mais c'est le bailleur qui se chargera de choisir un autre locataire.

 

Trouver une colocation ou un colocataire

Pour trouver une colocation ou un colocataire, consultez les annonces sur des sites dédiés !

Pour trouver un(e) colocataire par affinités et par établissement : Bubbleflat

Pour consulter des offres de colocation :

Pensez aux réseaux sociaux : de nombreuses annonces sont postées par des étudiants pour faire une colocation ou trouver un colocataire dans des groupes dédiés !

 

La Kolocation à Projet Solidaire (KAPS) de l’AFEV

Pour la rentrée universitaire, l'AFEV Toulouse, association de la Fondation des Étudiants pour la Ville, propose des places dans des "kaps", les "kolocations à projets solitaires". Réservées aux étudiants, ces "kaps" sont réparties sur 3 résidences situées dans des quartiers populaires : Reynerie et Bellefontaine à proximité de l'Université Toulouse - Jean Jaurès et dans le quartier du Seychron à Colomiers.

Ces colocations se font dans les conditions suivantes : 

  • dans une résidence avec un espace collectif, une laverie et un local à vélos ;
  • dans un appartement semi - meublé, du T3 au T6 ;
  • un loyer entre 235 € et 254 €, toutes charges comprises avant déduction des aides au logement ;
  • 4 heures d'engagement par semaine de septembre à juin, dans un projet concret lié à une problématique du quartier (accompagnement scolaire, par exemple).

Pour en savoir plus ou devenir un "kapseur", consultez le site de l'AFEV.

 

Le logement intergénérationnel

Le principe : vous logez chez un sénior qui dispose d'une chambre inocupée.

Quelles conditions ?

En contrepartie d'un loyer très bas ou parfois même gratuit, il faut assurer des services à la personne "sénior" avec qui vous vivez. Cette solution qui se développe de plus en plus peut s'avérer être une expérience enrichissante mais aussi rassurante pour le sénior qui sort de son isolement quotidien.

Si vous optez pour la "colocation intergénérationnelle", mettez - vous d'accord sur les conditions et l'organisation avant de vous engager.

À Toulouse, deux associations proposent du logement intergénérationnel :

 

Sur le même sujet