Laura ESTÈVE, Chargée des Ressources Humaines

Lundi 18 février 2019
Imprimer

Chargée des Ressources Humaines
Service des Ressources Humaines
Laboratoire d'Ingénierie des Systèmes Biologiques et des Procédés
Université de Toulouse - CNRS 5504 -


Laura Estève est chargée de la gestion des ressources humaines au Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes Biologiques et des Procédés (LISBP), en lien avec les services d'appui de l'Inra, de l'INSA et du CNRS.

C’est à l’occasion d’une intervention lors d’une rencontre avec l’Andès Toulouse à laquelle participaient des doctorants du LISBP que Laura s’est rendue compte du besoin fort, pour les docteurs, de mieux appréhender le marché de l’emploi. En effet, elle a remarqué qu’en fonction de l'orientation qu’ils veulent donner à leur carrière, un point crucial à améliorer est l'accompagnement dans la connaissance de l'entreprise et la création d'un réseau professionnel indispensable. Ces réflexions l’ont amenée à proposer, dans le cadre de ses activités de chargée de la gestion des Ressources Humaines pour le LISBP, de travailler avec les docteurs sur la rédaction de leurs CV, la préparation des entretiens de recrutement et la notion de réseautage adapté à l'orientation qu’ils souhaitent donner à leur évolution de carrière.

Elle exprime le besoin fort et indispensable d'améliorer l’accompagnement des doctorants dans la construction de leur carrière professionnelle en relevant l’absence, pour certains cursus, de stages en immersion dans l'entreprise : elle propose que chaque doctorant, désireux de poursuivre sa carrière dans le privé, ait l’occasion de disposer d'un mois pendant sa thèse pour découvrir le monde de l’entreprise, ou tout simplement pour faire un stage d’immersion ; ils seraient probablement alors plus en mesure de se rendre compte de l’exercice d'une activité dans l'entreprise.

Quelques conseils : durant leur thèse, les doctorants doivent vraiment profiter des conseils en évolution professionnelle qui leur sont donnés dans le cadre de la formation doctorale. Elle insiste sur l’importance des enquêtes métiers pour la construction du projet professionnel, car en complément de l’expérience et de l’idée qu’on peut se faire d’un métier, cette démarche d’enquête est primordiale pour accéder à la réalité du marché de l'emploi et donne des éléments pour répondre à la question : « suis-je fait pour ce métier ? ».

Pour trouver sa voie, il n’y a rien de mieux que de rencontrer des professionnels ; dans le contexte d’un doctorat, on a accès à un large panel de professionnels (enseignants, chercheurs, industriels) suffisamment représentatif pour répondre à la majorité de leurs questions. Une compétence clé des docteurs sur laquelle ils doivent travailler consiste en leur capacité à vulgariser leur spécialisation auprès de tous les publics, et notamment les professionnels du recrutement, afin que ceux-ci puissent cibler de façon pertinente les employeurs.

Un dernier conseil : penser vraiment son expérience en doctorat comme une expérience professionnelle et la formaliser comme telle dans le CV.

 

 

 

Tags: 

Sur le même sujet