Lionel FONTAN, Docteur en Sciences du Language

Jeudi 20 juin 2019
Imprimer

Lionel FONTAN
Docteur en Sciences du language
Thèse soutenue en 2012
Université Toulouse - Jean Jaurès
École doctorale CLESCO l Laboratoire Octogone-Lordat


Qui es-tu ?

Je m'appelle Lionel, je viens de Toulouse et vis actuellement à Montauban... Passionné par les langues et les nouvelles technologies, j'ai suivi un cursus pluridisciplinaire dans les universités 2 et 3 de Toulouse. J'aime aussi l'horlogerie, mais ça n'a que peu de rapport avec mon cursus :)

 

Parle-nous de ta thèse !

Durant ma thèse en sciences du langage, j'ai abordé la problématique de l'évaluation des compétences d'expression orale de personnes souffrant de troubles d'articulation, et en particulier de leur capacité à se faire comprendre par des tiers. Élaborer des tests fiables et facilement réalisables est en effet essentiel pour effectuer un suivi clinique de ces personnes, et pour évaluer l'impact de thérapies (ex. rééducation orthophonique, actes chirurgicaux...). Ce travail a reposé sur des considérations d'ordre linguistique (qu'est-ce que la communication ?), psycholinguistique (qu'est-ce que la compréhension de la parole ?), mais aussi métrologique (comment "mesurer" la compréhensibilité d'une personne ?). J'ai également dû prendre en compte les contraintes auxquelles font face les cliniciens (notamment le manque de temps ) dans leur pratique quotidienne. Ce travail a finalement permis, sur le plan théorique, d'apporter des éléments de caractérisation de la compréhension de la parole et, sur le plan pratique, de réaliser un logiciel permettant aux cliniciens de tester la compréhensibilité de leurs patients.

 

Quelle est ta profession actuelle ?

Aujourd’hui je suis responsable d'une cellule de recherche et développement dans une PME. Cette cellule a pour objectif de créer des logiciels informatiques permettant d'évaluer la "qualité" ou la "compréhensibilité" d'enregistrements de parole, et ce pour différents domaines d'application : apprentissage des langues étrangères, réglage des prothèses auditives, évaluation des troubles pathologiques d'articulation... Au quotidien, mes tâches consistent à coordonner le travail de mon équipe et de nos collaborateurs pour 1) acquérir des données (principalement des enregistrements de voix), 2) caractériser ces données (par exemple en demandant à des experts de juger leur compréhensibilité et 3) de développer des logiciels d'analyse du signal permettant, par des techniques d'intelligence artificielle, de reproduire les jugements effectués par les experts.

 

Quelles sont les compétences techniques et les compétences humaines (on parle aussi de soft skills) que tu peux clairement lier, avec le recul, à ton expérience de doctorat ?

Le doctorat m'a permis d'acquérir une démarche scientifique globale que je mets en œuvre au quotidien pour la recherche d'information, les revues de littérature, le recueil et l'analyse de données, l'interprétation des résultats... Le doctorat m'a aussi aidé à acquérir une certaine autonomie, ainsi que la capacité à faire face à des défis dont l'issue est parfois très incertaine, ce qui est souvent le cas dans le domaine de l'innovation...

 

Ça fait quoi d'être Docteur, au quotidien ?

C'est bien, même si en France le statut de "docteur universitaire" n'est pas aussi reconnu qu'à l'étranger...

 

Quels souvenirs gardes-tu de ton doctorat ? Les moments forts, les moments durs, la soutenance...

Je retiens tous les moments de discussion passés avec les autres doctorants, de mon laboratoire mais aussi des laboratoires voisins, en sciences du langage ou pas... C'était une expérience très enrichissante et m'a ouvert beaucoup d'horizons, ce qui contraste avec l'image que l'on peut parfois avoir d'un doctorant - comme de quelqu'un "dans sa bulle" travaillant sur un sujet très technique ou en tout cas très précis.

 

Que souhaiterais-tu dire aux autres Docteurs du réseau de l'Université de Toulouse ainsi qu'aux doctorants actuels ?

Ne vous posez pas de questions, foncez, et après, faites valoir vos compétences de docteurs !

 

Question bonus : qu'attendrais-tu d'un réseau alumni docteurs ?

De militer pour une meilleure reconnaissance des docteurs en France

 

Crédit photo : © Lionel Fontan

Tags: 

Sur le même sujet