Mobilité internationale : mob'dating édition 2019

Vendredi 28 juin 2019
Imprimer

Un départ pour un séjour à l’étranger rime souvent avec interrogations et inquiétudes : logement, transport, loisirs, coût de la vie, population locale, ouvrir un compte en banque … autant de sujets sur lesquels on peut se poser des questions. Alors, pour partir avec l’esprit plus tranquille, quoi de mieux que d’être informé ?

Informations et aides à la mobilité internationale

Mobilité internationale

Organisé par la Mouv’Box de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, le Mob’Dating du jeudi 16 mai 2019 s’est déroulé au Village by CA. L'évènement a réuni 95 participants dont 18 étudiants venus témoigner d'une expérience de mobilité. Au programme : présentation de dispositifs d'aide à la mobilité internationale, dont le pack de services de la Mouv'Box, et ateliers pour donner toutes les clés aux étudiants en départ pour l'étranger.

Les partenaires de la Mouv’Box, April International, LCL, BPOC, Service et Versa, CRIJ et ESN (Erasmus Student Network), étaient au rendez-vous pour présenter leurs services et leurs actions en début d’après-midi lors d’une intervention en plénière. Les cours de langues proposés par l’Université fédérale ont également été présentés.

Face au stress que peut représenter un départ en mobilité internationale, ces interventions ont permis d’éclairer et d’orienter les étudiants sur les étapes à suivre avant de partir car « c’est un peu dur de tout gérer », comme nous l’a confié une étudiante en départ pour Liège :

Je trouve ça super intéressant d’avoir accès à des informations centralisées […] Je suis bien plus sereine parce que je sais que je peux, par exemple grâce à la Mouv’box, commencer à faire les démarches que j’ai à faire et ne pas être submergée avant le départ, pendant et après, et pouvoir en profiter au maximum.

Un retour positif partagé par Eléonore, étudiante en école d’ingénieur qui va effectuer une mobilité au Mexique d’ici quelques mois : « je pense que si on s’est pas du tout informé, ça informe quand même pas mal dans le sens où ça donne toutes les pistes pour réfléchir avant de partir. »

Un stand des partenaires de la Mouv’Box a été installé afin de répondre aux questions des étudiants de manière plus individualisée à la suite de la plénière. Cette première partie de l’évènement s’est terminée par une pause autour d’un goûter pour ensuite laisser place à des ateliers de discussion entre étudiants. 

Les ateliers, un temps d’échange entre étudiants partis en mobilité et étudiants sur le départ

La suite de l'évènement s'est déroulée autour d’ateliers animés par des étudiants intervenants « experts » déjà partis en mobilité, venus parler de leur expérience à l’étranger, donner leurs conseils, partager leurs anecdotes et répondre aux questions des étudiants sur le départ. Au total,10 ateliers ont été organisés en fonction du pays ou de la région de destination : Royaume-Uni et Irlande, Pays Nordiques, Asie, Amérique du Nord et Australie, Amérique Latine, Espagne, Allemagne, Belgique et enfin un "Melting Pot" Europe et Erasmus + (comprenant notamment les pays d'Europe de l'est).atelier du mobdating entre étudiants

Ces ateliers ont permis aux participants d’échanger librement et de faire part de leurs inquiétudes, en abordant des sujets allant du logement à la santé, en passant par les loisirs, les voyages, le transport ou encore l’organisation des cours et la difficulté des examens dans les universités d’accueil, entre autres.

Quand on part en mobilité internationale, les démarches administratives ne sont pas le seul lot de préoccupations des étudiants, ce que nous a témoigné Léo, étudiant en école d’ingénieur qui prévoit de partir un semestre en Angleterre :

Je trouvais ça intéressant de faire des groupes d’ateliers avec des personnes parties dans la même région parce que j’avais un peu envie de savoir comment ça allait se passer là-bas […] comment j’allais tisser des relations, comment j’allais rencontrer des gens.

Louna, future étudiante à Cardiff, elle aussi nous a expliqué que cet évènement l’avait plutôt aidée, surtout sur le côté administratif mais aussi social, sur « comment tisser des liens, si c’est facile, si les gens sont sympas, si on progresse vite en anglais, les interventions m’ont rassurée ».

 

Bon voyage à tous les étudiants et à l’année prochaine, qui sait, cette fois-ci en tant qu’intervenants !

 

 

Nous remercions les étudiants qui ont accepté de répondre à nos questions et nous apporter leur retour sur le Mob’Dating à l’issue de l’évènement.

Sur le même sujet