Rétroplanning

Mercredi 14 février 2018
Imprimer

1 an avant…

Mobilité académique, stage, année de césure… 1 an avant votre départ, faites le point sur vos envies. Une fois le type de mobilité défini, renseignez-vous auprès de service des relations européennes et internationales de votre établissement pour connaitre les différents partenariats et conventions existantes et faciliter le choix de votre destination. Si vous partez en stage, c’est le moment de commencer à envoyer des candidatures spontanées !

Attention, les dates de dépôts de dossier pour les échanges universitaires sont généralement fin janvier pour un départ en septembre.

6 mois avant…

Vous connaissez votre destination et votre type de mobilité, il est l’heure de préparer votre arrivée !

Dans un premier temps, estimez votre budget pour identifier vos besoins. Pour cela, comparez le coût de la vie dans votre ville d’accueil avec le site Le Coût de l’expat. Les moyens de financement sont multiples : solutions bancaires, bourses générales, pack Mouv’Box : renseignez-vous grâce à nos différentes fiches d’information.

Partir à l’étranger est votre objectif dès votre entrée année dans l’enseignement supérieur ? Commencez à épargnez dès maintenant ! Nos partenaires sauront vous conseiller dans votre démarche.

C’est également le bon moment pour entamer les démarches administratives : faire son passeport, demander son permis de conduire international… ses démarches peuvent parfois s’avérer plus longues que prévu, alors prenez de l’avance !

Commencez à vous renseigner sur le mode de vie de votre futur pays. Si vous ne vous sentez pas très à l’aise dans la langue de ce dernier, prenez des cours de langue dès à présent pour faciliter votre intégration ! Renseignez-vous grâce à notre fiche dédiée.

3 mois avant…

Vous ne voulez pas garder votre appartement ? Pensez à envoyer votre préavis. Attention, certains baux plus récents ne nécessitent qu’un seul mois de préavis, renseignez-vous auprès de votre propriétaire.

Dentiste, vaccins, ophtalmologue si vous portez des lunettes : c’est le bon moment pour prendre les rendez-vous nécessaires. Lors de votre rendez-vous chez le docteur, demandez-lui de vous prescrire le nécessaire pour constituer une trousse à pharmacie vous permettant d’être paré-e aux éventuelles maladies. Par ailleurs, renseignez-vous sur les vaccins obligatoires suivant votre destination.

Pour bénéficier de tarifs intéressants sur vos billets de train ou d’avion, réservez-les en avance ! 3 mois avant, vous devriez trouver des prix raisonnables. Le Centre Régional d’Information Jeunesse dispose d’un espace voyages proposant des facilités de paiement, pensez à les contacter !

Enfin, renseignez-vous auprès de votre établissement d’accueil concernant les possibilités d’hébergement. Logement sur le campus ou loué par l’organisme de stage, colocation, ils auront certainement des conseils à vous donner. Sur les réseaux sociaux, il existe des groupes de discussion crées par les expatriés, parfois par thématique, n’hésitez pas à demander l’accès !

15 jours avant…

Plusieurs services doivent être prévenus de votre départ à l’étranger. Quinze jours avant votre départ, c’est le moment de prévenir votre banque, la CAF, mais aussi de réorienter votre courrier et résilier vos abonnements internet, téléphone, ou encore électricité si ce n’est déjà fait !

Partir à l’étranger peut entrainer de lourdes dépenses en cas de maladie. Pour anticiper cela, souscrivez à une assurance internationale qui pourra prendre en charge vos frais médicaux, et qui inclue également dans la plupart des cas une assurance voyage, assurance rapatriement… Trouvez plus d’information dans notre rubrique Préparer son départ.

10 jours avant…

Le grand jour du départ approche, pour ne rien oublier : commencez à préparer votre valise ! N’oubliez pas de prendre avec vous un adaptateur secteur si le système électrique n’est pas le même qu’en France, et surtout pensez à vérifier notre liste de documents indispensables afin de ne pas vous retrouver dans l’embarras une fois arrivé-e à destination.

La veille de votre départ…

Pour partir en sécurité, il faut déclarer votre mobilité aux autorités françaises en France et à l’étranger. Pour cela, rien de plus simple : inscrivez-vous sur le système Ariane, et sur le registre des français à l’étranger si votre séjour dépasse six mois.

A votre retour

Une expérience à l’étranger vous change : elle enseigne, elle apprend et désapprend. Pour faire le point sur votre mobilité et en faire un vrai plus dans votre CV, contactez un conseiller en mobilité Mouv’Box qui vous aidera à faire la transition entre votre séjour et votre retour en France.  

Sur le même sujet