Roumanie

Lundi 23 avril 2018
Imprimer

L’étroit lien existant entre la France et la Roumanie, très certainement lié aux origines latines communes aux 2 pays, fait de la Roumanie une destination où il fait bon vivre quand on est français…

Sur cette terre de brassage culturel et linguistique, vous découvrirez l’histoire des peuples qui y habitent allant des Tsiganes aux Hongrois en passant par les Allemands. Pour ce qui est du paysage, la Roumanie vous laissera sans voix : le delta du Danube et ses oiseaux migrateurs,  les plaines à perte de vue ou encore les églises fortifiées qui vont feront remonter le temps.

N’hésitez plus et embarquez à bord d’une expérience magique roumaine…

Informations générales

Généralités

Capitale : Bucarest
Langues : Roumain
Population : 19,94 millions d’habitants
Superficie : 238 391 km²
Monnaie : Leu (RON)
Décalage horaire : + 1h
Indicatif téléphonique : 0040
Fête nationale: 1er décembre (1918)
Villes principales: Bucarest, Cluj-napoca, Timisoara, Constanta, Craiova
Consulats généraux de France : Bucarest
Ambassade de France à Bucarest

Données pays

Régime : République semi-présidentielle
Religions : orthodoxes (86.8 %), catholiques (4.5 %),
Nombre de Français (inscrits au consulat) : 3337

Immigration

La législation en matière d’immigration peut changer. Pensez à consulter le site de l’ambassade/consulat roumains en France ou celui du ministère des affaires étrangères.

Types de visa

En tant que ressortissants français et pour les séjours de moins de 90 jours, il n’y a pas besoin de visa, seul une carte d’identité ou un passeport en cours de validité suffit.

Pour les séjours de plus de 90 jours, vous aurez l’obligation de vous faire enregistrer auprès de l’autorité pour les étrangers munis d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité, d’un justificatif de ce domicile et d’une somme de 7 ron (environ 2 euros).

Dans tous les cas, pour vous assurer des modalités d’entrée et de séjour sur le territoire en fonction du type de votre mobilité, nous vous conseillons de contacter un des consulats en France de votre pays de destination.

Vivre en Roumanie

Sécurité

La Roumanie est située dans une zone sismique (séismes pouvant aller jusqu’à 7 sur l’échelle de Richter).

Il est recommandé d’être très vigilant en ce qui concerne les chiens errants, la rage et l’encéphalite à tiques y sont présentes.

Comme partout, il y a des vols et des agressions. Soyez vigilants particulièrement dans les zones touristiques. Prenez soin de vos papiers d’identité et gardez-les en lieu sûr. Sortez avec des photocopies de ces documents, les démarches en cas de perte ou de vol seront beaucoup plus simples si vous pouvez justifier de copies.

Pour en savoir plus sur les recommandations, consultez le site officiel du Ministère des Affaires Etrangères.

Transports & communication

Téléphonie & internet

La qualité du réseau est excellente.

Validité du permis FR & international

Le permis français et le permis international sont reconnus en Roumanie. Au-delà de 3 mois, il faudra l’échanger contre un permis local.

NB : la Roumanie ne compte que 3 grands axes routiers qui sont loin de couvrir la totalité du pays, les routes nationales sont parfois en mauvais état et la signalisation est manquante.

Transports en commun

Les trains sont fiables mais lents. Vous trouverez 3 classes de trains, toutes gérées par CFR Calatori, qui couvrent la quasi-totalité du territoire.

Le réseau bus propose des connections régulières. Le site Autogari centralise l’offre de bus du pays.

Réseau aérien

La compagnie Tarom offre un réseau intérieur assez dense.

Santé

Malgré une apparence extérieure peu attirante, les soins prodigués dans les centres hospitaliers sont de bonne qualité.

Consultez le site du Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale pour en savoir plus sur le système de protection sociale en place en fonction de votre situation (étudiant, touriste, salarié, etc.) ainsi que notre fiche « Je prévois ma couverture santé à l’étranger ».

Vaccinations

Aucun vaccin n’est exigé, cependant certains peuvent être recommandés, nous vous conseillons de prendre rdv avec votre médecin qui sera le plus à même de vous renseigner.

Numéros d’urgence

  • Police : 955
  • Ambulance : 961 ou 629 95 60

Travail, job

Il faut maitriser la langue pour pouvoir prétendre à un travail, renseignez-vous auprès des associations ou institutions proposant des cours de roumains à Toulouse.

Toutefois des entreprises peuvent être susceptibles d’être intéressées par des personnes parlant français et/ou autre langue étrangère, consultez nos fiches « Cours de langues » et « Tests et certifications – anglais » ou « Certifications – autres langues ».

Où travailler ?

Qualifié, c’est facile de trouver un emploi en Roumanie.

L’automobile, les infrastructures de transport et les télécommunications sont les secteurs prometteurs.

Réglementation

  • Salaire minimum : 1450 RON/mois
  • Durée légale du temps de travail : 40h/semaine.
  • Jour chômé hebdomadaire : samedi et dimanche.
  • Infos complémentaires : Le contrat à durée déterminée ne peut pas dépasser une période supérieure à 36 mois.

Sites utiles

Logement

Le marché locatif roumain est dynamique vous ne devriez pas rencontrer de problèmes pour trouver chaussures à vos pieds que vous passiez par le réseau de particuliers à particuliers ou par agences immobilières.

Contrat de location

  • La durée d’un bail est généralement d’un an
  • Une caution de deux mois est demandée
  • L’état des lieux est indispensable
  • Les appartements sont majoritairement meublés et équipés

Sites utiles

Loisirs et vie culturelle

Fêtes et célébrations

Les Roumains donnent une grande place au folklore (Fête des Demoiselles sur le mont Gaina, les festivals de fleurs de Mehedinti et de Severin) et à leurs danses traditionnelles que vous aurez l’occasion de découvrir lors des nombreux festivals que la Roumanie compte.

Et le 1er mars, n’oubliez pas d’offrir une fleur aux femmes que vous connaissez, c’est mărtişor, la fête du printemps.

Incontournables en Roumanie

Le cœur de l’architecture communiste de Bucarest, les montagnes de la région Bucovine, la charmante petite ville de Timişoara, les collines et les forêts transylvaniennes et le château de Bran, le cimetière de Săpînţa, la cité médiévale de Sighişoara et bien d’autres.

Budget mensuel à Bucarest

Le coût de la vie est bon marché, environ 50% moins cher qu’à Toulouse.

Nourriture : 150 €/mois
Logement :

  • Environ 330€ en appartement individuel en centre-ville
  • Environ 180€/personne en colocation en T4 en centre-ville

Abonnement transports : environ 13 €/mois pour un abonnement ; 0,33 € ticket de bus ou métro
Charges : 100 €/mois
Internet : à partir de 7 € / mois
TOTAL = en moyenne 370€/mois  + extras.

Extras à prendre en compte :
Billet : Toulouse – Bucarest à partir de 230 € / AR
Frais de scolarité : varient en fonction de l’établissement d’accueil
Autres frais : voir notre onglet « Je prévois ma couverture santé à l’étranger », « Je me prépare à la langue du pays ».

Pour vous aider dans la gestion de votre budget, consultez notre rubrique « Financer sa mobilité ».

Enseignement supérieur

Présentation générale

Le paysage de l’enseignement supérieur roumain se compose d’universités, d’académies, d’instituts, d’écoles académiques postuniversitaires et de collèges universitaires. Depuis 2007, la Roumanie connait une augmentation considérable du nombre d’étudiants étrangers (+ de 70%).

Il existe de nombreuses filières universitaires en langue française (environ 140 dans tout le pays allant de la Licence au Master 2).

Inscription

La procédure d’admission dans les universités d’État se fait sur la base d’un examen ou sur dossier, avec un nombre déterminé d’étudiants pouvant être admis à titre gratuit. Le nombre de « places gratuites » délivrées par établissement varie chaque année.

Coûts

Les étudiants français peuvent être bénéficiaires de ces places gratuites. Les étudiants hors UE en sont malheureusement exclus d’office, ceci dit leur inscription n’en est pas pour autant remise en cause.

Les frais de scolarité pour les étudiants « payants » varient considérablement d’un établissement à l’autre, certains peuvent atteindre jusqu’à 5 000 - 6 000 € (en particulier pour les formations en médecine et en ingénierie qui sont généralement plus chères).

Universités partenaires

Pour connaître les partenariats existants entre votre établissement et les établissements roumains, renseignez-vous auprès du service de Relations Internationales.

A savoir

Le système de notation va de 1 à 10.

La Roumanie a adopté en 2004 le système LMD. 

L’organisme « Étudier en Roumanie » est chargé « de promouvoir les offres universitaires roumaines aux étudiants étrangers », de les informer et de les guider.

Sur le même sujet